Au cœur du
développement local

Évènements

Espace Well Sud, un parc éphémère pour l’été à Sherbrooke !

L’Espace Well Sud – parc éphémère

Avez-vous entendu parler de l’Espace Well Sud dernièrement ? Il s’agit d’un parc éphémère qui aura pignon sur rue cet été au centre-ville de Sherbrooke, un espace public à la disposition des citoyens.

Le parc éphémère, situé entre le 35 et le 61 rue Wellington Sud, est mis à la disposition de l’ensemble de la population par la Ville de Sherbrooke. La CDEC de Sherbrooke a reçu le mandat de l’animation de l’Espace Well Sud, qui sera en place jusqu’au 12 octobre prochain. Notez que par la suite, les installations seront démantelées. Il est important de préciser qu’il ne s’agit pas d’un parc d’attractions ni d’un festival et que c’est à la population de proposer les activités qui s’y dérouleront et de s’approprier ce lieu public.

La CDEC de Sherbrooke invite donc la communauté à s’approprier et à utiliser l’Espace Well Sud, un parc éphémère au cœur du centre-ville de Sherbrooke. Les citoyens, les entreprises, les organismes et autres groupes peuvent dès maintenant réserver l’espace pour y tenir des événements et soumettre des projets collectifs pour l’animation de cet espace public temporaire sur la rue Wellington Sud.

L’équipe de la CDEC de Sherbrooke souhaite mobiliser l’ensemble des acteurs du milieu, qui participent de près ou de loin à la revitalisation du centre-ville, afin de créer un sentiment d’appartenance et à modeler l’Espace Well Sud à l’image de l’identité du quartier. Une première rencontre a déjà eu lieu avec les gens du secteur pour connaitre les attentes, les craintes et les aspirations de chacun. De telles rencontres d’information et d’échange auront lieu tout au long de l’expérience du parc éphémère.

Une page Facebook a été créée pour l’Espace Well Sud – Parc éphémère afin de communiquer publiquement les événements à venir, pour tenir la communauté informée des activités qui s’y déroulent et pour documenter en temps réel l’utilisation qui en est faite. Nous vous invitons dès maintenant à suivre cette page afin de ne rien manquer de la vie qui prend forme peu à peu autour de l’Espace Well Sud.

D’ailleurs, une nouvelle ressource a été mise en place à la CDEC de Sherbrooke afin d’informer la population des possibilités et des disponibilités d’activités pouvant prendre place dans le Parc éphémère Espace Well Sud. Vous pouvez donc dès maintenant communiquer avec Nathalie Croteau, chargée de projet Espace Well Sud par téléphone : (819) 563-1600 (bureau), (819) 342-0747 (cellulaire) ou par courriel à l’adresse suivante : info@espace-wellsud.com

La CDEC de Sherbrooke a besoin de vous pour faire de l’Espace Well Sud une réussite ! Restez à l’affût des activités à venir et réfléchissez dès maintenant à la manière dont vous pouvez vous approprier cet espace, car le parc éphémère n’appartient à personne, il appartient à tout le monde !

 

Qu’est-ce qu’un parc éphémère?

D’abord, un parc éphémère, comme son nom l’indique, est un espace public aménagé et temporaire dont l’objectif est de rassembler les citoyens autour d’un espace commun. Il existe actuellement plusieurs parcs éphémères un peu partout dans la province et dont les missions sont diverses, dont les objectifs divergent en fonction du lieu, de la communauté desservie et de la nature intrinsèque du projet.

Par exemple, la ville de Châteauguay a fait le dimanche 5 mars 2017 un parc éphémère d’une journée, en intérieur, pour amuser les enfants pendant la semaine de relâche. Il y a aussi le Méga Parc Éphémère des galeries de la Capitale qui a pour objectif de faire patienter les clients le temps que les travaux de redéveloppement du parc d’attractions permanent soient terminés. Toutefois, l’objectif et la mission de ces parcs dits éphémères sont très loin des aspirations de la première expérience de parc éphémère, qui a eu lieu en 1995 sur le Plateau Mont-Royal. La démarche de la Ville de Sherbrooke cette année se rapproche davantage de l’essence du premier parc éphémère, soit de «permettre aux spectateurs de se muer en acteurs et engager une réflexion sur les utilisations possibles des places publiques1».

C’est pourquoi la CDEC est enchantée d’avoir été choisie pour canaliser la mobilisation autour de ce lieu, car c’est dans l’ADN de la CDEC que de participer au développement de la richesse collective et de contribuer à créer des communautés vivantes, prospères et solidaires à Sherbrooke.

 

1) Bissonet, G. , Le Parc éphémère, Inter (65), juin 1996, pp. 44–45.

https://www.erudit.org/fr/revues/inter/1996-n65-inter1112074/46461ac.pdf

 

 

Mots clés : , revitalisation

Commentaires

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

  •  
  •  
*