Économie sociale
Au cœur du développement local

Économie sociale

L'économie sociale regroupe l’ensemble des coopératives, des mutuelles et des organismes à but non lucratif (OBNL).

De manière plus particulière, les entreprises d'économie sociale s'organisent autour des principes et des règles de fonctionnement suivants :

  • Avoir une finalité de services aux membres ou à la collectivité plutôt que de viser uniquement les profits financiers;
  • Avoir une viabilité financière reposant sur des revenus autonomes provenant de la production et de l'offre de biens ou de services;
  • Avoir une autonomie de gestion par rapport à l'État;
  • Intégrer dans ses statuts un processus de décision démocratique incluant les usagers;
  • Défendre la primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition de ses surplus et de ses revenus;
  • Fonder ses activités sur les principes de participation, de prise en charge et de responsabilité individuelle et collective.


L'entreprise d’économie sociale est portée par un groupe d’individus, les entrepreneurs collectifs, ayant des aptitudes pour le développement d'entreprise, la prise de risque, mais surtout pour la mobilisation de leur milieu. Issues de cet entrepreneuriat collectif, les entreprises d'économie sociale intègrent donc dans leurs statuts un processus démocratique, elles privilégient des pratiques favorisant la participation et la responsabilisation. Conséquemment, elles bénéficient d'une solide assise dans leur milieu; ce qui assure leur viabilité.

De plus, parce que la motivation à répondre aux besoins du milieu est à la source de leur existence, les entreprises d'économie sociale sont gérées avec une finalité de services à leurs membres et à la collectivité. Bien sûr, les biens et services produits par les entreprises d'économie sociale doivent avoir des prix correspondant à un marché solvable afin d'être viables financièrement et surtout de générer des emplois durables.

Certains organismes à but non lucratif (OBNL) comme les organismes communautaires ou les organismes communautaires de services ne sont pas considérés comme des entreprises d'économie sociale marchande parce que leurs activités ne sont pas orientées vers la vente de biens et services et qu'ils sont subventionnés ou financés par l'État sans offrir de services en sous-traitance à celui-ci. Enfin, le tableau suivant, tiré du Guide d’analyse des entreprises d’économie sociale publié par le Réseau d’investissement social du Québec en 2003, présente les caractéristiques des différents organismes à but non lucratif, des entreprises d'économie sociale et des entreprises privées :  

 Les différentes structures